250 000 hectares de brousse incendiés en Australie

Illustration en Australie d’un phénomène décrit dans la Fresque du Climat : sécheresse (pluie moins abondante) et températures en hausse provoquent des incendies

Extraits choisis de cet article du Monde :

👉 « Cette année, la saison des feux de brousse a démarré en hiver, soit 2 mois plus tôt qu’à l’accoutumée. Les conditions sont sans précédent à l’entame du printemps. Les pompiers expérimentés affirment n’avoir jamais rien vu de tel », déplore le Dr Joelle Gergis, climatologue à l’Université nationale australienne (ANU, Canberra).

👉 « C’est extrêmement inhabituel d’enregistrer de telles conditions climatiques propices aux incendies, si extrêmes et si étendues, aussi tôt dans l’année »

👉 l’inspecteur Ben Shepherd, des services d’incendie de Nouvelle-Galles du Sud : « Nous n’observons de tels feux que lors des journées très chaudes d’été, cela présage d’une saison très longue et très soutenue »

👉 « La 2ème année la plus chaude jamais enregistrée par l’Australie a asséché le paysage, transformant des forêts tropicales généralement humides en carburant », explique le Dr Gergis

👉 L’arrivée précoce des « bush fires » a remis le réchauffement climatique au 1er plan en Australie, un des pays développés les plus vulnérables au bouleversement.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/09/18/250-000-hectares-de-brousse-incendies-en-australie_5511657_3244.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *