Le rétrofit électrique

⚡Pour électrifier nos véhicules tout en limitant l’impact carbone de leur fabrication, pourquoi ne pas envisager le rétrofit, récemment autorisé ?

Le dernier webinaire Centrale-Energies était consacré à cette question, grâce à Emmanuel Flahaut et Laurent Castaignède

Quelques points abordés :

👉Le rétrofit permet d’être sûr que le véhicule thermique va cesser d’émettre (le moteur est démantelé et non revendu à qqu’un d’autre)

👉C’est un marché d’avenir : même si 100% des ventes annuelles étaient électriques, il faudrait >20 ans pour que l’ensemble du parc 🇫🇷 soit électrique

👉Le marché du rétrofit des véhicules personnels est très peu développé, il commence sur les véhicules utilitaires (VU) : 

1️⃣Pour contenir le coût on utilise des modules batteries de dimension standard, ce qui limite l’implantation dans les petits véhicules, où les batteries doivent s’insérer dans les espaces libres du plancher. A contrario dans un VU plus carré, l’implantation est plus facile.

2️⃣L’intérêt économique du rétrofit augmente avec la valeur “hors moteur” du véhicule. Si l’aménagement intérieur spécifique du VU a coûté cher, la conservation du châssis sera un vrai plus vs l’achat d’un véhicule électrique neuf.

✅Enregistrement vidéo et documents présentés sont ici :

http://www.centrale-energie.fr/spip/spip.php?article365