Les microfermes bio de Jean-Michel Fortier

Pour baisser l’empreinte carboneđŸ”„ de notre alimentation, nous devons tendre vers une production agricole locale et bio.
Comment faire quand on part de 0 ?
Jean-Martin Fortier a mis au point une mĂ©thode en crĂ©ant “La ferme de La Grelinette”.
Le Monde lui consacre un article.
Extrait choisis

👉 Le site de moins d’1 hectare contient Ă©tang, haies, arbres🌳, et surtout beaucoup de lĂ©gumesđŸ†đŸ…đŸ„Š, cultivĂ©s selon des mĂ©thodes « bio-intensives » : une production dense sur de trĂšs petites surfaces, le tout sans aucun intrant chimique. Pas de tracteur ni autre Ă©quipement lourd, juste quelques petits outils ingĂ©nieux, et beaucoup d’organisation et de rĂ©flexion.
👉 4 emplois crĂ©Ă©s, prĂšs de 200 personnes nourries et dĂ©monstration de la viabilitĂ© Ă©conomique

👉 En 2015, il [lance un projet de] « grande ferme holistique d’agriculture rĂ©gĂ©nĂ©ratrice », qui correspond Ă  La Grelinette, Ă  + grande Ă©chelle (80 hectares), avec la formation en +

👉 Impossible de nourrir le monde avec des microfermes bio ? « Au contraire ! Les petites fermes familiales produisent 70 % des aliments consommĂ©s dans le monde. Je nourris 200 familles avec un hectare. Si l’on dĂ©multipliait les petites fermes, on pourrait nourrir toutes les communautĂ©s. »

https://tinyurl.com/u8ryncp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *