Montpellier veut se rapprocher de l’autonomie alimentaire

Est-il possible à grande échelle de manger bio, local et de saison ?

Une grande métropole française multiplie les efforts dans ce domaine.

👏👏Bravo Montpellier !

Une alimentation locale, a fortiori régulièrement bio et végétarienne, c’est un bon moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique🔥.

Extraits choisis de cet article du Monde :

👉 Montpellier s’est engagée à pérenniser 2/3 de terres agricoles ou espaces naturels pour 1/3 d’espace résidentiel.

👉 « Notre objectif est de produire pour les cinquante ans à venir ce dont les habitants de Montpellier ont besoin pour se nourrir », vise le maire

👉 Certaines filières ont pu être intégralement relocalisées, comme les crudités, venant de maraîchers de métropole, le pain, fabriqué avec une farine héraultaise, ou le riz, de Camargue.

👉 [pour la restauration publique] 35 % du volume d’achat est « durable » (bio ou local…). En 2020, cette part sera portée à 50 %.

👉 La ville a par ailleurs mis en place des menus végétariens et végétaliens. Depuis septembre, 4 repas / mois sont végétariens et 2 sont « alternatifs ».

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/10/08/terres-agricoles-marches-cantines-montpellier-veut-se-rapprocher-de-l-autonomie-alimentaire_6014702_3244.html